,

COOPÉRATION CONSULAIRE : LE PRÉSIDENT DE LA CCIT A PRÉSIDÉ LA 12EME EDITION DES ATELIERS A MARSEILLE

La 12ème édition des Ateliers de la Coopération Consulaire a eu lieu du 25 au 27 juin 2018 à Marseille, sur invitation de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille-Provence.

Monsieur Essohouna MEBA, Président de la CCIT et Président de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF) a procédé à l’ouverture officielle des 12èmes Ateliers de la Coopération Consulaire en prononçant une Allocution dans laquelle il a rappelé les missions essentielles du réseau.

En effet, la CPCCAF est un réseau de coopération économique, entre l’Afrique francophone et le reste de l’espace francophone c’est-à-dire Canada/Québec, Belgique et Luxembourg, Haïti, France.

Le réseau CPCCAF compte 31 pays, dont 26 pays africains et compte à ce jour plus de 130 membres directs, chambres consulaires actives et, au travers de ces membres directs, elle touche environ 600 chambres consulaires.

La coopération économique mise en œuvre par la CPCCAF est fondée sur l’Inter-consularité, c’est-à-dire la collaboration entre chambres, tous secteurs d’activité confondus, pour la mise en œuvre, par transfert de savoir-faire et échange d’expertises, de projets de développement.

Le Président MEBA a également rappelé que la CPCCAF assure une mission de plaidoyer auprès des pouvoirs publics locaux, grâce notamment à son Baromètre annuel des PME africaines (en 2018, près de 9 500 PME répondantes, pour 16 pays africains et 22 chambres consulaires participantes) qui permet plus particulièrement de rendre plus visible le secteur de la très petite entreprise, trop souvent oublié par les études et conférences internationales sur l’Afrique.

La CPCCAF contribue aussi à renforcer notablement le courant d’affaires entre l’Afrique et le reste de l’espace économique francophone.

Les 12èmes Ateliers de la Coopération Consulaire ont vu la participation de plus de 200 délégués, élus et collaborateurs des Chambres Consulaires membres de la CPCCAF. Les travaux ont porté sur diverses thématiques, parmi lesquelles :

  • Les projets de coopération portés par la CPCCAF et mis en œuvre par les chambres consulaires locales concernent plus particulièrement : l’amélioration de la gouvernance économique (fonctionnement et management des chambres consulaires), le renforcement des services d’appui et de formation aux entreprises, la promotion des échanges commerciaux et la formation…
  • La formation professionnelle et entrepreneuriale est ainsi le sujet majeur du programme ARCHIPELAGO, doté de 15 M€ par la Commission européenne, qui vise 12 pays du Sahel et de la région du lac Tchad.
  • Les solutions pour l’amélioration du climat des affaires en Afrique, notamment une revue des actions des chambres consulaires et des partenaires de la CPCCAF
  • le renforcement des filières africaines à travers la clustérisation, la recherche de partenariats, et l’accompagnement à l’export.

Un point de presse a permis de donner plus d’informations sur les activités de la CPCCAF, notamment les projets en cours visant à renforcer les capacités des Chambres Consulaires pour un meilleur accompagnement du secteur privé, à travers une coopération Nord-Sud et Sud-Sud entre les Chambres membres du réseau.

Au cours de ces 12èmes Ateliers, ont eu lieu des signatures de la convention de partenariat entre la CPCCAF et d’autres structures accompagnant le secteur privé telles que : Africalink, Land of African Business, l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et d’Artisanat et La Maison de l’Afrique.

 La visite au Conseil Départemental des Bouches du Rhône a permis la tenue de débats de très haute qualité. En présence de Madame Martine Vassal, Présidente du Conseil Départemental des Bouches du Rhône, le Président MEBA y a fait une intervention très remarquée sur la formation et l’emploi, insistant à nouveau sur la nécessité d’investir dans la formation professionnelle et d’offrir ainsi aux entreprises des compétences techniques de bonne qualité.

Il a, ainsi, exhorté ses pairs à sortir du cadre bien établi des appuis traditionnels pour aller à la quête de modes innovants de financement de projets d’envergure initiés par les chambres consulaires africaines pour une meilleure compétitivité des entreprises africaines.

 La visite du site de « The Camp », campus international d’innovation numérique orienté vers la ville du futur, a été une révélation en termes de modèle économique d’accompagnement de jeunes entrepreneurs venus de divers horizons.

Situé dans la ville d’Aix-en-Provence, « The Camp » offre à ces jeunes l’opportunité de développer des technologies de pointe, tous en bénéficiant d’une formation en entrepreneuriat.

Le Président de la CPCCAF, Monsieur Essohouna MEBA, y a fait une contribution à travers une interview accordée à l’équipe de communication de « The Camp » à qui il a délivré un message d’encouragements destiné aux jeunes entrepreneurs.

Les travaux qui se sont déroulés au cours de ce riche programme étaient ponctués de réceptions officielles au cours desquelles les échanges et réseautages ont permis la consolidation ou la création de liens entre les membres du réseau et les participants et partenaires de la CPCCAF.

 La réunion du Bureau de la CPCCAF a permis de passer en revue les perspectives qui s’annoncent très prometteuses pour le réseau.

Au terme de ces 12èmes Ateliers de la Coopération Consulaire, rendez-vous a été pris pour la 44ème Assemblée Générale qui aura lieu en décembre 2018 à Dakar.

 En marge de ces Ateliers, le Président MEBA, en sa qualité de Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo, a eu diverses rencontres avec des personnalités et des Présidents d’autres chambres consulaires partenaires, telles que les Chambres de Commerce et d’Industrie de Sfax, de Cap Bon, de Mauritanie, de Marseille-Provence.

Au cours de ces rencontres ont été discuté les possibilités de collaboration bilatérales à mettre en place pour les intérêts des secteurs privés respectifs.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *