Nous écrire
CCIT@CCIT.TG
Service en ligne

+228 22 23 29 00

Elections consulaires à la CCI TOGO / LA Délégation Spéciale Consulaire (DSC) lève le voile sur les réformes en cours

Elections consulaires à la CCI TOGO / LA Délégation Spéciale Consulaire (DSC) lève le voile sur les réformes en cours.

« Nous attendons effectivement que les opérateurs économiques s’enrôlent ; tous ceux qui ont des entreprises qu’ils puissent inscrire leurs entreprises sur les listes qui vont s’ouvrir. Encore une fois, ne restez pas en marge de ce qui se passe au sein de la Chambre de Commerce… » dixit Nathalie BITHO, Présidente de la DSC

Huit mois après leur installation, les membres de la délégation spéciale consulaire de la CCI Togo font le point de leurs activités, conformément à leur agenda dans le cadre des réformes à mener pour améliorer le fonctionnement de l’institution consulaire.

Face aux responsables des organisations professionnelles du secteur privé, en présence des professionnels des médias, la présidente de la DSC a fait le point sur la situation actuelle de la compagnie consulaire, et les initiatives entreprises afin que les élections consulaires soient au maximum impartiales et inclusives. Il a aussi été question de présenter les résultats des différentes études commandités dans ce sens, de même que le projet de texte élaboré pour régir à l’avenir la CCI Togo.

Des différentes études menées qui ont été présentées à l’assistance, il ressort que sur environ 124 000 entreprises officiellement créées au Togo, seules 28 000 sont déclarées au fisc. Aussi, parmi ces entités, elles sont peu nombreuses celles qui sont ressortissantes de la Compagnie Consulaire et encore moins celles à jour de leurs cotisations. A ce dysfonctionnement il faut mettre un terme, d’où les réformes entreprises au sein de l’institution pour disposer d’une chambre forte et inclusive, afin que les acteurs, qu’ils soient du Commerce, de l’Industrie ou des Services, puissent être massivement représentés.

Pour la présidente de la DSC, après leur prise de fonction le 6 Janvier 2021, il était temps de faire le point aux opérateurs économiques, aux Présidents des Organisations Professionnelles sur les travaux de réformes que la DSC est en train de mener au sein de la CCI Togo. Elle a fait cas des difficultés que la chambre traverse ou a traversé et qui ont amené à la mise en place de la Délégation Spéciale Consulaire, des nouvelles tendances, des textes qu’il faut mettre en place pour éviter à l’avenir des crises de confiances et des dysfonctionnements au sein de la CCI Togo et dans l’organisation des élections consulaires.

Selon Mme BITHO, ces nouveaux textes ne sont que des projets, qui doivent être examinés par le Gouvernement et les opérateurs économiques. Toutes ces dispositions, selon la présidente, sont des préalables importants avant l’enclenchement du processus électoral, ceci avec l’adhésion et la participation des acteurs, afin de faire de la CCI Togo une institution forte, au service des opérateurs économiques, et un véritable bras technique entre le gouvernement et le secteur privé.

Appel a donc été lancé aux opérateurs économiques afin qu’ils s’enrôlent, et inscrivent leurs entreprises sur les listes qui vont s’ouvrir.