Nous écrire
CCIT@CCIT.TG
Service en ligne

+228 22 23 29 00

La CCIT forme les PME/PMI à mieux comprendre et mieux gérer leurs relations avec les banques

Après la COVID19, la relance des activités. La Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) se place actuellement dans cette dynamique. Celle de réadapter les PMI/PME à la nouvelle donne, en ce qui concerne les finances, parlant de leurs relations avec les institutions bancaires.

En effet, entre 2021 et 2022, 17702 entreprises ont vu le jour, dont 3932 créées au 1er semestre 2022. Toutefois, combien d’entreprises sont en bonne forme de leur fonctionnement ? Un tour dans le secret de l’entrepreneuriat au Togo, on se rend compte que la grande partie de ces entités créées dernièrement éprouvent des difficultés soit à démarrer leurs activités, soit à poursuivre les activités sur une longue durée, faute de financement pour la plupart. La disparité entre le chiffre d’entreprises créées sur papier et celles qui fonctionnent réellement sur le terrain, démontre à suffisance les impacts de la crise sanitaire sur leur croissance. Et face à cet état de fait, que faut-il faire ?

Pour ce faire, elle se propose d’animer à compter de ce mois de mai 2022, une série de formation, ce, jusqu’à la fin du mois de juin. Quatre thèmes prévus, des séances dont le cabinet SOCODEC aura la charge de l’animation.

La cérémonie officielle d’ouverture desdites séances de formation s’est déroulée ce 04 Mai 2022, dans la salle de délibération de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo, activités lancées par le Premier Vice-Président, Clément AHIALEY, sous le thème « Les relations Banque/entreprise : comprendre et mieux gérer sa relation avec sa banque ».

Pour Clément AHIALEY, l’ambition de la CCIT en organisant lesdites formations est de permettre aux participants de connaitre l’environnement juridique et réglementaire des banques et des PME/PMI ; de connaitre et d’analyser l’incidence de la spécificité de la structure sur ses relations avec la banque ; de connaitre et analyser l’incidence des contraintes de la banque dans ses relations avec la structure ; de connaitre les moyens d’entretenir une bonne relation avec la banque de façon professionnelle et avec une confiance réciproque.

Il faut dire que le gouvernement togolais, dans son Plan National De Développement 2018-2022, a placé le secteur privé comme principal pourvoyeur de ressource. Ce pourquoi, il est primordial que les relations entre les entreprises et les banques puissent être bonnes, malheureusement, ce n’est pas ce qui se constate dans la réalité.

Une situation que la CCIT veut améliorer selon sa Directrice Générale, Mme Karine ADOTEVI EDOH : « La recherche de financement est la préoccupation principale de tout chef d’entreprise et les banques ont un rôle à y jouer. Les PME/PMI éprouvent beaucoup plus de difficulté à avoir accès au financement. D’où la nécessité pour la CCIT d’améliorer les relations entre les banques et les entreprises pour que le développement soit réel. C’est dans cette logique que la CCIT ramène la thématique à l’ordre du jour dans le souci de voir les entreprises désormais mieux accompagnées par les produits innovants, adaptés à leurs activités. » a-t-elle confié.